Château de Bougey
Château de Bougey

Nos coordonnées

Guyot de Saint Michel
2 rue des Fourches

70500 Bougey

Téléphone :

+33 6 22 69 65 10 ou +33 6 51 20 36 83

 

N'hésitez pas à utiliser notre formulaire de contact.

Nos heures d'ouverture

A noter, fermeture exceptionnelle jeudi 6 juin à 15h :

Ouverture tous les jours (sauf mardi) de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 du 1er juin au 31 août.

Tous les weekends des mois de mai et septembre.

Hors saison, sur réservation.

Nos tarifs 

A noter : changement de tarif à partir du 30 mai 2019 (tarif groupé expositions permanente et temporaire)

 

Adultes : 5€

Jeunes (jusqu'à 18 ans) :  gratuit

 

Scolaires : gratuit

   

Actualités 

Samedi 29 juin à 20h30, Concert de musique irlandaise avec le groupe haut-Saônois The Irish Fever. 

De 17h à 19h, entrée groupée exposition

Bougey 1944 : l'hôpital des Maquisards + concert : 10 € (gratuit jusqu'à 12 ans).

A partir de 19h, entrée concert seul : 6 € (gratuit jusqu'à 12 ans).

Buvette et petite restauration  dès 17h.

 

Renseignements, réservations : 06 22 69 65 10, 06 51 20 36 83, jgdsm@yahoo.fr

Exposition "Bougey 1944, l'hôpital des maquisards" du 30 mai au 6 septembre, tous les jours sauf le mardi de 10 à 12h et de 14 à 18h.

 

Tarif groupé expositions permanente et temporaire Adultes : 5€

Jeunes jusqu'à 18 ans, scolaires : gratuits (réservation obligatoire pour les scolaires).

 

Renseignements, réservations : 06 99 70 59 92, 06 51 20 36 83, jgdsm@yahoo.fr

 

Cédé à Jean Guyot de Saint-Michel, l'actuel propriétaire-gestionnaire, par son père en 1980, le château alors très dégradé semble, malgré tout, retrouver aujourd'hui une deuxième jeunesse.

 

A partir de 1981, les travaux entrepris peuvent se résumer à une succession d'actions menées pour lutter contre la rapidité des dégradations du bâti : renouvellement de la couverture du bâtiment d'habitation, restauration du toit du four à pain, de la clef de voûte et de la toiture de la tour des gardes. La sécurité des lieux est enfin assurée par la pose progressive de portes et de volets.

Communs côté cimetière et tour carrée

En 1990, la création de l'Association pour la Sauvegarde du château de Bougey permet d'amorcer la restauration des parties du bâtiment les plus fragilisées en collaboration avec l'Association du Centre de Beaumotte grâce à des chantiers de jeunes internationaux.


En 1993, c’est le dégagement des communs côté cimetière et la consolidation du mur intérieur.

 



En 1994, c’est la restauration de la toiture de la tour carrée des communs côté cimetière toujours en partenariat avec l'Association du Centre de Beaumotte. Deux sessions de travaux et deux équipes permettent ainsi d'enlever la toiture et la charpente totalement ruinées puis d'installer une nouvelle charpente refaite à l'identique et une  toiture pour protéger l'ensemble. 

 

Pendant ces deux années très constructives, le partenariat avec l'Association du Centre de Beaumotte permit d'une part d'obtenir des subventions du Conseil Régional, Conseil Général, de la DRAC, et du Ministère de la Jeunesse et des Sports et d'autre part, apporta au village de Bougey, un élan bienvenu grâce à une jeunesse venue de tous les horizons en quête d'une action culturelle concrète et d'une vraie connaissance de la vie rurale française.

Communs côté ruisseau

En 1995, le propriétaire fait consolider les murs intérieurs des communs, côté ruisseau.

Tour ronde

En 1997, c'est au tour de la toiture de la tour ronde à devoir être restaurée, tâche trop importante et risquée pour être confiée à de jeunes bénévoles. Une fois de plus bien aidée par le Conseil Régional et la DRAC de Franche-Comté pour cette partie inscrite à l'inventaire supplémentaire, le propriétaire et l'ASCB mènent à bien cette nouvelle entreprise.

Labelisation et souscription de la Fondation du Patrimoine

En 2008, une convention entre l'ASCB et la Fondation du Patrimoine était signée afin d'effectuer d'importants travaux sur les parties visibles depuis la voie publique et non inscrites à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques (portes, fenêtres, volets de la partie habitation, portes de granges tranformées en lieux d'expositions et de concerts, etc.) tout en bénéficiant d'aménagements fiscaux salutaires.

 

Un an plus tard, devant l'urgence des travaux nécessaires à la réhabilitation des communs, une souscription publique était lancée sous l'égide de la Fondation du Patrimoine, l'ASCB devenant maître d'oeuvre des travaux de restauration. Une première phase de démontage puis remontage du mur extérieur des communs côté cimetière devrait d'ailleurs commencer de façon imminente.